Les ovins

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

L'élevage des ovins nous permet de récolter de la viande, du lait et de la laine.

Origine

Les ovins, comme les bovins, sont largement représentés dans les légendes et les religions :

  • Dans la mythologie grecque, Jason emmène les argonautes à la conquête de la Toison d'Or, toison merveilleuse d'un bélier ailé
  • L'emblème du dieu Amon, dans l'Egypte antique, est une tête de bélier
  • Dans la religion islamique, Abraham offre un agneau, en sacrifice à son Dieu, à la place de son fils.

Les ancêtres sauvages de moutons sont les mouflons du Moyen-Orient et de l'Asie. Les premières traces de la domestication de ces animaux remontent à 9500 avant J.C..

L'élevage des ovins a permis aux hommes de récolter de la viande, du lait et de la laine. Le premier métier à tisser a été découvert en Turquie. Il date de 7000 ans avant J.C.

Description

Où les trouve-t-on ? Dans quelles régions ?

Pour savoir où on trouve des ovins, consulte la carte de l'élevage.

Les différentes races

Il existe six classes de race ovine différentes :

  • Les races précoces :

Elles sont sélectionnées pour leur grande aptitude de reproduction : Ile de France, Berrichon du Cher, South Down, Suffolk,...

  • Les races d'herbage :

Elles sont situées dans les zones d'élevage au bord de l'océan : Charolais, Vendéen, Charmoise, Texel, Avranchin, Cotentin, ...

  • Les races rustiques :

Elles sont dans les zones difficiles de moyenne et haute montagnes : Blanc du Massif Central, Préalpe du Sud, Limousine, Lacaune viande, ...

  • Les races Merinos :

A l'origine, elles étaient destinées à la laine. Aujourd'hui, elles sont plutôt orientées vers la production de viande.

  • Les races prolifiques :

Elles sont élevées afin d'accroître le cheptel français : Romanov

  • Les races laitières :

Elles sont destinées à la production de lait et de fromages : Lacaune, Manech, Basco-Béarnaise, ...

L'alimentation

Les ovins, comme les bovins, sont des ruminants. Leur estomac est composé de quatre compartiments. Il leur permet de digérer la cellulose, contenue dans les végétaux, dont l'homme ne pourrait pas se nourrir.

Les bovins sont des herbivores. Ils pincent l'herbe entre leurs incisives inférieures et le bourrelet de leur mâchoire supérieure. Ainsi, ils peuvent même brouter les prairies les plus pauvres.

Une alimentation différente :

  • Les agneaux d'herbe :

Après le sevrage, ils se nourrissent d'herbe et de céréales.

  • Les agneaux de bergerie :

Après le sevrage, ils se nourrissent de foin, de céréales et de tourteaux de soja.

  • Les agneaux laitiers de roquefort :

Après le sevrage, ils se nourrissent de céréales, de tourteaux de soja, de produits industriels d'origine végétale (betteraves déshydratées), de matières grasses d'origine végétale.

La famille des Ovins

La famille des Ovins est composée de deux catégories :

  • AGNEAU : mâle ou femelle de moins de 12 mois.
  • MOUTON : mâle ou femelle de plus de 12 mois.


Elevage

Comment les élève-t-on ?

La manipulation, les soins et le transport des animaux sont les actes quotidiens de l'élevage. Ils sont réglementés pour respecter le bien-être des animaux. L'éleveur veille bien sur ses animaux car il connaît leurs comportements naturels.

La transhumance

La transhumance signifie "au-delà des terres". Elle est pratiquée par les éleveurs lorsque les troupeaux doivent changer de territoire pour se nourrir. C'est le cas des troupeaux qui sont situés dans les montagnes (Alpes, Pyrénées, Massif Central ...). Chaque année entre les mois de mai et juin, les troupeaux quittent la plaine pour les alpages. Là haut, ils pourront brouter l'herbe des sommets surveillés par les bergers et leurs chiens.

Pendant ce temps, en plaine, l'éleveur prépare l'hiver prochain. Il fait des réserves de foin en récoltant ses prairies autour de l'exploitation.

L'entretien et les maladies

Les ovins sont souvent menacés par la maladie. Ces maladies peuvent provenir de :

  • l'animal lui-même (faiblesse naturelle)
  • son environnement (une étable humide, un manque d'hygiène, une nourriture inadaptée)
  • certains agents pathogènes (virus, bactéries, parasites)

Lorsque l'éleveur découvre que l'animal est malade, il fait rapidement appel au vétérinaire pour soigner l'animal dans les meilleurs délais. La qualité de la viande sera meilleure si l'animal est en bonne santé !

Si le métier du vétérinaire t'intéresse, clique-ici.

Débouchés alimentaires

La viande

Les aliments que nous mangeons sont des sources de nutriments qui nous permettent de grandir et d'être en bonne santé.

La viande, comme les autres aliments, nous apporte certains de ces nutriments nécessaires à notre organisme. Elle est particulièrement riche en protéines, en minéraux (fer, zinc, sélénium) et en vitamines B12 et PP.

Pour être en forme, il faut manger de tout, de façon équilibrée : c'est le meilleur moyen de fournir à notre organisme les différents nutriments dont il a besoin.

La viande cuisinée fait partie de notre patrimoine culinaire. Nous disposons d'un large éventail de morceaux, de formes, de textures, de goûts... et de bonnes recettes !!!

Depuis quelques années, les professionnels de la Viande veulent rassurer les consommateurs sur la qualité de la viande.

A la naissance, l'éleveur pose une boucle d'identification sur l'oreille de l'agneau. De plus, il inscrit l'opération sur le registre de bergerie. Au bout de 12 mois, l'éleveur pose une boucle définitive et inscrit l'opération sur le registre des ovins. Ce document rend compte des mouvements des animaux au cours de l'année.

Le lait

Tu trouveras bientôt ici, toutes les informations sur le lait des ovins.

Chiffres-clés

Cheptel

7 555 000 femelles reproductrices, dont :

  • 1 281 000 brebis laitières
  • 5 423 000 brebis nourricières
  • 1 051 000 agnelles saillies

Consommation

276 000 tec* soit 5,3 kg/ hab/an

Exportation

Animaux vivants : 1 180 000 têtes, 11 000 tec*
Viandes : 10 500 tec*

*tec : tonne équivalent carcasse

Documentation pédagogique

Le Centre d'Information des Viandes édite de nombreux documents d'information, dont des kits pédagogiques spécifiquement conçus pour les enseignants.

Tous ces documents sont recensés dans un catalogue gratuit qu'il suffit de demander par courrier ou par fax au :

CIV - 64 rue Taitbout 75009 Paris
E-mail : civ@centre-info-viande.asso.fr
Fax : 01.42.80.67.45.

événements

  • {0} - {1}

Reseaux sociaux

    LES ACTUS EN VIDEOS

    Toutes les émissions dans la médiathèque