Agriculture biologique : Quoi de nouveau dans la bio ?

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Quoi de nouveau dans la bio ?

L’agriculture biologique continue à progresser en France, que ce soit au niveau de la production qu’au niveau de la consommation. Mais la filière fait face à de nouveaux défis qu’elle doit relever pour rester dynamique.

L’agriculture biologique est un signe officiel de la qualité et de l’origine (SIQO) encadré par une réglementation européenne complétée par des cahiers des charges français. Le règlement (CE)834/2007 porte sur des pratiques de production respectueuses de l’environnement et du bien-être animal. L’agriculture biologique a été reconnue officiellement en France en 1980, et la production biologique est encadrée au niveau européen depuis 1991.

Une évolution rapide, poussée par le Grenelle de l’Environnement

La production biologique connait depuis près de 20 ans une progression qui s’est accélérée à la suite du Grenelle de l’Environnement. En effet, entre 2007 et 2013, le nombre d’exploitations bio a augmenté de 113% et les surfaces bio de 90%. En mai 2014, on comptait 26.500 exploitations et plus d’un million d’hectares engagés en bio. Aujourd’hui, la production bio en France représente près de 4% de la surface agricole utile, 5,4% des fermes et 7% des emplois agricoles. En face, les consommateurs sont de plus en plus présents. Selon le derniers baromètre Agence Bio/CSA, 75% des français disent consommer des produits biologiques, la moitié au moins une fois par mois. Le marché de la bio s’est élevé en 2013 à 4,56 milliards d’euros.

La bio dans une nouvelle ère

Auparavant production de niche, l’agriculture biologique est passée à une étape supérieure. La production doit désormais répondre à une demande sans cesse croissante. Les consommateurs ne se trouvent plus uniquement dans les marchés de producteurs ou dans la vente directe. Les produits bio sont présents partout. D’ailleurs, selon les chiffres de l’Agence bio, plus de 80% des ventes sont réalisées dans les grandes surfaces ou dans les magasins spécialisés. La production biologique doit alors s’adapter à tous les modes de commercialisation - vente directe, circuit court, circuit long – tout en gardant ses spécificités qui la caractérisent : une production respectueuse de l’environnement et du bien-être animal, répondant aux attentes des consommateurs désireuses de produits de qualité.

L’Information Agricole, mars 2015

événements

  • {0} - {1}

Reseaux sociaux

    LES ACTUS EN VIDEOS

    Toutes les émissions dans la médiathèque