120 000 exploitations transmissibles en 2017

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Un quart des terres cultivées en 2010 pourraient être transmises en 2017 suite au départ en retraite de 120 000 chefs d’exploitation. En se basant sur les précédents recensements agricoles, Agreste analyse leurs perspectives de reprises et de succession.

En 2010, 120 000 chefs d’exploitations étaient âgés de 55 ans ou plus, et atteindront ou dépasseront donc 62 ans en 2017, soit l’âge minimal de départ à la retraite. Ce sont ainsi 6,8 millions d’hectares de Surface agricole utile, soit un quart des terres cultivées en 2010, qui pourraient être transmises en 2017.

En se basant sur les évolutions d’un échantillon d’exploitations observées pendant sept ans, entre 2000 et 2007, Agreste[1] analyse ainsi les perspectives de succession de ces chefs d’exploitation de plus de 55 ans interrogés en 2010. Ces derniers s’avèrent plus nombreux à être propriétaires de leurs terres, car une plus forte proportion est à la tête d’une petite exploitation au sens économique. Parmi eux, un certain nombre est déjà retraité et a conservé une petite parcelle où ils pratiquent des productions plus adaptées aux petites surfaces (élevage d’ovins-caprins, production fruitière ou viticulture).

Par ailleurs, la proportion des femmes dirigeant une exploitation s’accroît fortement avec l’âge : elles représentent 31 % des chefs d’exploitation de 55 ans et plus, contre seulement 15 % des chefs d’exploitation de moins de 40 ans. Beaucoup prennent en effet la suite de leur mari quand celui-ci décide de partir à la retraite.

9 exploitations sur 10 conservent un usage agricole

Dans les sept années qui ont suivi le recensement de 2000, deux tiers des chefs d’exploitation de plus de 55 ans ont pris leur retraite. On constate que parmi ces exploitations, 12 % ont disparu ou sont restées vacantes, 45 % ont poursuivi leur activité avec un nouveau chef sans restructuration, et 43 % ont été englobées ou morcelées.

Il est à noter que 83 % des exploitations dont le chef n’identifiait aucun repreneur en 2000 ont tout de même été reprises, mais que seules 42 % de ces exploitations ont conservé leur structure initiale. En revanche, les exploitations dont le successeur potentiel était identifié en 2000 ont été reprises à 94 %, 59 % sans restructuration.

En 2010, seul un tiers des chefs d’exploitation de plus de 55 ans avaient identifié leur successeur, un membre de leur famille pour les trois-quarts d’entre eux.

Facteurs qui favorisent l’identification d’un repreneur

D’après le recensement effectué en 2010, le successeur est plus susceptible d’être identifié quand l’exploitant approche de 60 ans (45 %), soit l’âge légal de départ à la retraite au moment où les chefs d’exploitation étaient interrogés. Les chances augmentent également lorsque l’exploitation comprend plusieurs co-exploitants de générations différentes (7,7 fois plus de chances), ce qui est plus fréquent quand le chef d’exploitation fait partie d’un Gaec.

La spécialisation de l’exploitation influence également la capacité à identifier un repreneur potentiel. Les chances sont ainsi plus élevées dans les productions végétales : exploitations fruitières, grandes cultures, et exploitations viticoles qui sont deux fois plus susceptibles d’avoir identifié un repreneur que les exploitations bovines.

Les exploitations de grandes cultures  présentent également la plus forte probabilité, toutes choses égales par ailleurs, d’identifier pour leur succession une personne dirigeant déjà une autre exploitation, tandis que les exploitations spécialisées en ovins et caprins ont de leur côté plus de chances d’identifier un repreneur potentiel qui n’est pas encore à la tête d’une exploitation.

Enfin, plus l’exploitation est grande - en termes de potentiel économique -, plus elle a de chances d’avoir identifié un repreneur.

 [1] Service de la statistique et de la prospective du Ministère de l’agriculture

Source Actuagri

événements

  • {0} - {1}

Reseaux sociaux

    LES ACTUS EN VIDEOS

    Toutes les émissions dans la médiathèque