En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

La FNSEA salue les mesures d’urgence prises par la Commission européenne

24 mars 2022

La Commission européenne a pris un certain nombre de décisions très attendues par les agriculteurs français et européens ce 23 mars, qui ont fait l’objet de publications d’actes de législation secondaire dès aujourd’hui.

La FNSEA salue ces décisions rapides prises sous la Présidence française de l’Union européenne. Le contexte d’une gravité exceptionnelle de la guerre en Ukraine secoue en effet très durement les marchés agricoles avec des impacts en cascade sur les approvisionnements en intrants (alimentation animale, engrais, carburant, gaz/électricité…)

Les décisions prises doivent contribuer à renforcer la sécurité alimentaire mondiale en soutenant les agriculteurs français et européens. Il était ainsi très important de mettre en place un cadre juridique qui permette aux Etats membres d’apporter les aides nécessaires aux trésoreries des exploitations. La FNSEA rappelle que les aides à la trésorerie sont une urgence absolue.

Les factures de GNR, de l’alimentation animale et des engrais explosent suscitant de très fortes inquiétudes. C’est le maintien de notre potentiel agricole qui est en jeu. La possibilité donnée aux Etats membres d’augmenter les avances de paiements directs au 16 octobre était également nécessaire.

Autre décision très attendue que la FNSEA porte depuis le début du conflit : la possibilité de cultiver les jachères déclarées en SIE avec maintien des soutiens liés au verdissement. C’est une mesure de bon sens en période de forte tension sur les marchés liés aux bouleversements dans « le grenier de l’Europe ». Il est rassurant de voir que la Commission a réalisé toute l’importance de cette dérogation face au risque de pénurie alimentaire dans de nombreux pays très dépendants d’importations : 27 pays sont dépendants à plus de 50% des blés russes et ukrainiens, soit 750 millions de personnes en risque de malnutrition ou de famine.

Enfin nous saluons l’ambition de la Commission de veiller à ne pas compromettre la productivité de l’agriculture de l’UE dans les stratégies Farm to Fork et biodiversité, en mobilisant l’innovation, les nouvelles techniques génomiques, l’agriculture de précision, les produits de biocontrôle…

La FNSEA est fermement convaincue que la voie d’une agriculture durable et productive est la voie que la France et l’Europe doivent choisir pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale : c’est tout l’enjeu de la souveraineté agricole et alimentaire française et européenne !

Contact presse :
FNSEA : Sabri Derradji – sabri.derradji@reseaufnsea.fr – 06 21 16 80 84

Documents associés

220324 AS CP mesures UE V2

Vous aimeriez lire aussi

Le Fil Agricole n°76
N°76- Semaine du 09 mai 2022 ACTUALITÉS AGRICOLES LA SÉCHERESSE S’INSTALLE EN FRANCE ET MENACE...
L’agriculture, une chance pour la France !
A la veille de cette législature, l’agriculture est en mesure de retrouver sa place dans...
Les Toqués de l’agriculture !
Les 29, 30 avril et 1er mai 2022, des agriculteurs et des chefs seront réunis...