En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Propositions FNSEA pour mettre la souveraineté agricole et alimentaire au cœur des politiques européennes.

22 mai 2024

Dans le cadre des prochaines élections européennes, la FNSEA met en ligne ses 6 propositions pour mettre la souveraineté agricole et alimentaire au cœur des politiques européennes : Agriculture & Europe | Retrouver le cap !

Pour Arnaud Rousseau, Président de la FNSEA, « l’Union européenne doit prendre acte du nouveau contexte géopolitique, en faisant de la souveraineté agricole et alimentaire, un enjeu stratégique et une ambition claire pour les prochaines années. Cela passe par le développement de sa capacité à produire, et donc à nourrir ses citoyens. Il faudra concrètement se doter des moyens de production adéquats et assurer la rémunération des producteurs.« 

Au cours des cinq dernières années, l’Union européenne a été confrontée à des crises complexes, géopolitiques et mondiales sans précédent. La pandémie de COVID-19 a révélé la vulnérabilité de certains secteurs économiques, mettant en lumière l’importance cruciale de l’agriculture et du travail des agriculteurs dans la vie quotidienne des Français et des Européens. Parallèlement, le conflit en Ukraine a exposé les fragilités de l’économie européenne et certaines dépendances, perturbant considérablement les échanges mondiaux et ayant un impact significatif sur les marchés agricoles européens.

La FNSEA, convaincue que l’Europe est essentielle dans la construction d’une agriculture à même répondre aux enjeux alimentaires et environnementaux, demande que l’Europe agricole retrouve ambitions et perspective. Ainsi, la FNSEA appelle à : 

      1. Un changement de logiciel,
      2. Une Europe qui protège,
      3. Une Europe qui accompagne,
      4. Des territoires ruraux vivants,
      5. Un budget européen à la hauteur des ambitions,
      6. Une Europe puissante.

Télécharger les propositions FNSEA pour mettre la souveraineté agricole et alimentaire au cœur des politiques européennes AGRICULTURE & EUROPE : RETROUVER LE CAP !

 


 

Zoom sur – L’agriculture, pilier économique social et territorial en France et en Europe.

En France et en Europe, l’agriculture est à la fois une source de croissance économique, une activité nourricière créatrice d’emplois et repose sur un ancrage fondamental avec le territoire. 


 

Zoom sur – La ruralité des territoires, véritable atout pour la souveraineté économique européenne.

Dans les territoires, l’agriculture joue un rôle primordial en matière de production de biens alimentaires et non alimentaires, de création d’emplois localisés, de gestion de ressources naturelles et de biodiversité… Les territoires ruraux constituent un véritable atout pour la souveraineté économique européenne.


 

Zoom sur – Evolution du budget PAC.

Repositionner l’agriculture au centre des politiques européennes est une ambition qui devra s’accompagner de financements supplémentaires. Cela implique, compte tenu des nouveaux besoins, une augmentation en valeur réelle du budget européen. A l’évidence, une telle augmentation du budget nécessitera le développement de nouvelles ressources propres de l’UE.

Vous aimeriez lire aussi

Replay : « Le mal-être en agriculture : parlons-en ! »
Retour sur la journée du 18 juin 2024 - "Mal-être en agriculture, la force du...
Législatives 2024 | CAP SUR LE BON SENS ! – Les 27 propositions de la FNSEA
La FNSEA appelle dès à présent tous les partis politiques à mettre dans la feuille...
L’interview – Arnaud Rousseau pour l’AFP
L'agriculture française, dépendante des échanges et de travailleurs saisonniers étrangers, "a besoin de rester dans...