En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu
Cover rapport activité

Les Hommes et les Femmes, les productions et les territoires sont les piliers de notre syndicalisme.

« Au regard des événements de l’année 2020 et de leurs conséquences, je l’affirme l’agriculture n’a jamais été aussi attendue qu’aujourd’hui. »

Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA

Lire l'édito

Au cœur du dialogue

La FNSEA, force de propositions, est présente dans toutes instances de concertation et entretient des relations privilégiées avec de nombreux partenaires.

Agroalimentaire, Distribution, Restauration, Consommateurs
Dialogue social, Protection sociale
Protection de l’environnement, énergies renouvelables, bien-être animal
Ruralité, territoires, collectivités
Enseignement et formation, Recherche et développement
Aide alimentaire (SOLAAL), appui au développement à l’international (AFDI), Europe et international

ÉCONOMIE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Faire des agriculteurs des « climacteurs »

Première victime des aléas climatiques extrêmes, l’agriculture française a un rôle majeur à jouer pour répondre aux attentes environnementales de la société, notamment par les solutions qu’elle peut apporter dans la lutte contre le changement climatique. Grâce à la recherche et à l’innovation, en particulier dans le domaine numérique, elle peut tirer profit de cette nécessaire transformation.

Faire du défi climatique une opportunité pour l’agriculture.

  • Élaboration et déploiement
  • PAC post-2020
  • Ambition Agroécologique
  • Organisation du syndicalisme économique
  • Le numérique
  • Une action renforcée

Élaboration et déploiement du Rapport d’orientation 2020 « Faire du défi climatique une opportunité pour l’agriculture

L’agriculture, victime, cause et solution du défi climatique, est un secteur stratégique pour atteindre la neutralité carbone. C’est pourquoi la FNSEA entend accompagner les agriculteurs dans la production d’énergies renouvelables, dans l’accroissement du puits de carbone et faire d’eux des acteurs de la biodiversité, grâce à l’innovation.

[Lire l’article]

« L’innovation fait nécessairement partie des leviers à mobiliser pour trouver des solutions pour adapter l’agriculture. »

Des avancées sur la réforme de la PAC post-2020 aux niveaux européens et national

« Malgré des dispositions budgétaires et politiques peu favorables et une élaboration des mandats de négociation complexe, la FNSEA a pesé sur les relais d’opinion français et européens afin d’infléchir les stratégies défavorables aux agriculteurs et pour parvenir à une application efficience de la PAC, tant sur le plan français, via le PSN que sur le plan européen.

[Lire l’article]

« La pression a permis de replacer l’agriculture au cœur des préoccupations et obtenir un budget réévalué pour la PAC. »

Pour une ambition agroécologique pragmatique au bénéfice des agriculteurs

Tout au long de l’année 2020, la FNSEA a œuvré à concilier protection de l’environnement, bien-être animal, compétitivité des exploitations et enjeux sociaux, au nom d’une ambition agroécologique pragmatique, notamment en réclamant plus de pragmatisme dans la protection des cultures, et en valorisant les pratiques vertueuses des agriculteurs dans l’économie circulaire.

[Lire l’article]

« La FNSEA a porté au niveau européen une position commune entre OPA et administrations sur le projet de règlement sur la réutilisation des eaux usées traitées. »

Organisation du syndicalisme économique pour une meilleure valorisation des produits agricoles

En redonnant un rôle central aux associations spécialisées qui sont à la manœuvre dans leurs interprofessions pour décliner les plans de filière, la FNSEA entend réaffirmer son engagement au service d’un syndicalisme économique qui valorise les produits agricoles dans les différents circuits de distribution, dans l’objectif d’améliorer le revenu des agriculteurs.

[Lire l’article]

« La FNSEA reste mobilisée pour que les allégations “ transformé/fabriqué en France” soient conformes à l’utilisation d’ingrédients français dans la composition du produit. »

Le numérique, un outil pour répondre aux nombreux challenges de l’agriculture mais aussi un enjeu de défense syndicale

Consciente que les attentes des agriculteurs sont fortes dans ce domaine, la FNSEA s’est fortement mobilisée sur le dossier du numérique en agriculture en 2020, avec la constitution de l’association Numagri, qui vise à créer les conditions propices à la standardisation des données. La protection des données dans leur recueil et leur traitement reste un sujet majeur pour la FNSEA.

[Lire l’article]

« La charte et le Label Data-Agri permettent de certifier les entreprises qui ont une pratique éthique des données. »

Une action renforcée aux niveaux européen et international

Dans un marché agricole européen et mondialisé la FNSEA entend faire partager ses priorités auprès des institutions et organisations européennes et mondiales, gouvernementales, non gouvernementales afin de défendre les intérêts des agriculteurs. Attentive aux évolutions politiques et économiques, la FNSEA renforce ses actions au plan européen et international.

[Lire l’article]

« La FNSEA s’investit dans les travaux du COPA pour faire en sorte que la voix des agriculteurs français soit au mieux portée dans le “concert bruxellois“. »

Structures & territoires

Assurer le renouvellement des générations

La FNSEA appelle toujours de ses vœux une loi foncière qui permette à l’agriculture d’assurer la souveraineté alimentaire et qui offre au plus grand nombre la possibilité d’accéder à un outil de production. La transmission des exploitations, l’installation de jeunes agriculteurs et le maintien des territoires ruraux attractifs et dynamiques sont à ce prix.

Plus de la moitié des agriculteurs ont plus de 50 ans et 215 000 exploitants sont en âge de partir à la retraite d’ici 2026.

  • Le foncier agricole
  • La lutte contre l’artificialisation
  • Les grands prédateurs

Vers une meilleure régulation du foncier agricole

Parce que les outils de régulation foncière ne sont plus adaptés aux situations actuelles, la FNSEA propose une loi foncière s’appuyant sur trois volets : la refonte du contrôle des structures ; la mise en place d’un statut de l’agriculteur professionnel et l’amélioration du statut du fermage. Si L’objectif principal est d’obtenir la consécration législative de ces travaux, la FNSEA a obtenu l’engagement que “tout ce qui pourra être fait par voie réglementaire sera fait”.

[Lire l’article]

« La régulation foncière contribue au développement d’une agriculture qui assure la souveraineté alimentaire. »

La lutte contre l’artificialisation : des avancées en 2020

« Environ 60 000 ha de terres agricoles sont artificialisées chaque année. Si la FNSEA souscrit à l’objectif de gouvernement d’atteindre zéro artificialisation nette en 2050, elle entend que cette annonce soit suivie d’effets concrets et que la voix des agriculteurs soit une réalité concrète au sein des Commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF).

[Lire l’article]

« La FNSEA s’est vigoureusement opposée lors de la loi ASAP à une modification de la composition de la CDPENAF. »

Attaques des grands prédateurs : le travail des éleveurs doit être respecté

Depuis la réintroduction des prédateurs (loups, ours, lynx) en France dans les années 1990, les attaques sur troupeaux et les victimes s’accumulent. La pression de la FNSEA sur l’administration publique a néanmoins permis d’obtenir des avancées pour les éleveurs. Mais elle reste mobilisée pour que les éleveurs aient des conditions de travail dignes et sans contrainte majeure.

[Lire l’article]

« La FNSEA poursuivra sa lutte pour que la présence des prédateurs n’impacte pas l’activité des éleveurs, le renouvellement des générations et, plus largement, le pastoralisme, etc. »

Vie des entreprises

S’adapter, être résilient et réactif

L’année 2020 a, une fois de plus, mis les agriculteurs face à des nombreux enjeux : aléas climatiques, crise sanitaire, lutte contre des actes malveillants, réforme de la fiscalité, transition agro écologique. Aux côtés des agriculteurs, la FNSEA leur a apporté conseil et soutien pour rendre leurs exploitations plus résilientes.

La FNSEA continuera donc de réduire l’impact environnemental des mesures fiscales en faveur des exploitants agricoles.

  • La gestion des risques
  • Dégâts de gibier
  • La fiscalité des carburants

La gestion des risques

En 2020, plus de 80 départements ont été impactés par le manque d’eau, subissant des restrictions d’usage, et les pertes agricoles se sont conjuguées à un contexte économique déjà très affecté par la crise de la covid-19. Face au dérèglement climatique la FNSEA demande de construire un projet global qui offre les moyens à chaque agriculteur de renforcer sa résilience face aux aléas climatiques.

[Lire l’article]

«Il est indispensable d’adapter notre politique de gestion des risques en s’appuyant sur des outils qui répondent aux enjeux et aux besoins de chaque filière. »

Dégâts de gibier

Les dégâts provoqués par le grand gibier se sont intensifiés ces dernières années. Malgré les indemnisations, la réalité des dégâts subis par les agriculteurs est nettement supérieure. Après négociation avec la Fédération nationale des chasseurs (FNC), un accord global a été signé, conclu entre le monde agricole et les représentants cynégétiques. Il vise à lever les freins réglementaires à la régulation du sanglier et améliorer l’indemnisation des dégâts de grand gibier.

[Lire l’article]

« 2021 sera l’année de mise en œuvre de l’accord avec une concrétisation législative et réglementaire. »

La fiscalité environnementale et la transition écologique

Définir, à moyen terme, des alternatives décarbonées au gazole agricole, pour les différents usages rencontrés sur la diversité des exploitations de la Ferme France, est l’un des objectifs recherchés par la FNSEA. Pour permettre que cette transition soit couronnée de succès, la FNSEA demande que la fiscalité environnementale s’adapte et joue pleinement son rôle ...

[Lire l’article]

« La transition agricole nécessite des mesures économiques et fiscales à même d’accompagner l’ensemble des exploitants agricoles. »

Affaires sociales

Une année de victoires sociales

L’année 2020 a été marquée par des avancées et des victoires syndicales et sociales acquises par la FNSEA : signature de la Convention collective nationale de la production agricole et des CUMA ; revalorisation des pensions minimales des chefs d’exploitation à carrière complète de 75 % à 85 % du SMIC (environ 1 025 € par mois contre 905 € par mois actuellement) ; ou encore l’adaptation de la réforme de 2018, sous l’angle formation continue, de l’apprentissage ou de l’enseignement agricole.

La FNSEA veut accélérer le mouvement d’uniformisation de l’assiette sociale pour tous les non-salariés, dont les agriculteurs.

  • Convention collective nationale
  • Formation continue et enseignement agricole
  • Corvidé-sécheresse

Convention collective nationale

Après plus de 3 ans d’intenses négociations, la FNSEA est parvenue, avec ses partenaires à mettre en place une convention collective nationale pour l’ensemble des entreprises et des salariés de la production agricole et des CUMA, le 15 septembre 2020. Elle est entrée en vigueur au 1er avril 2021.Cette convention concerne l’ensemble des métiers agricoles et remplace pas moins de 141 conventions déjà existantes au niveau départemental.

[Lire l’article]

« Avec cet accord historique, l’agriculture complète la palette des avantages offerts aux salariés agricoles en s’appuyant sur des valeurs qui lui sont chères, mutualisation et solidarité. »

Formation continue et enseignement agricole

La FNSEA a développé ses actions sur le développement de l’apprentissage, notamment auprès des maitres de stage pour faciliter l’accueil des apprentis. Elle a aussi mobilisé ses forces pour obtenir une aide à leur embauche. Si elle déplore la disparition des BEPA, elle s’est impliquée dans le chantier de la rénovation du contenu des diplômes afin qu’ils répondent mieux aux attentes du monde professionnel, et qu’ils soient plus attractifs auprès des jeunes en recherche d’orientation.

[Lire l’article]

« Sur la formation continue, la FNSEA aura à cœur de continuer son action pour faire d’OCAPIAT un outil plus agile et performant au service de la branche et des entreprises agricoles. »

Corvidé-sécheresse : éviter de vois les cotisations sociales plomber la trésorerie

Le contexte sanitaire et les intempéries ont lourdement pesé sur les trésoreries des exploitations. La FNSEA s’est mobilisée pour atténuer ces effets néfastes en obtenant, notamment, la suspension du prélèvement des cotisations sociales en mars et octobre 2020. La FNSEA poursuit son action en menant une réflexion sur une assiette de cotisations plus contemporaine au paiement des cotisations et pour obtenir la mise en œuvre d’une nouvelle assiette de cotisations.

[Lire l’article]

« Avoir obtenu une retraite à 85 % du SMIC pour la métropole et l’Outre-mer, c’est le fruit d’un très long combat syndical et une victoire importante. »

Vie du réseau

En route vers @RéseauFNSEA2025

A l’écoute de son réseau et de ses problématiques, la FNSEA a mobilisé l’ensemble de ses sections et associations spécialisées pour défendre les intérêts de tous et insuffler les transformations nécessaires pour répondre au mieux aux nouveaux besoins exprimés. C’est tout l’objet du travail engagé sur le projet stratégique @ReseauFNSEA2025 depuis le congrès de Nancy en 2019.

Suivre et prévoir les mutations des organisations, mais aussi accroître la satisfaction au travail en permettant d’augmenter la productivité.

  • L’année syndicale 2020
  • L'accompagnement dans les FDSEA
  • Le développement des services
  • La Carte Moisson
  • La Section nationale des anciens exploitants
  • La Commission nationale des agricultrices
  • SNFM
  • SNPR

L’année syndicale 2020

En dépit d’un contexte sanitaire difficile, la FNSEA a su maintenir et mobiliser son réseau aussi bien en présentiel qu’à distance. Marquée par le renouvellement des instances dirigeantes, l’année syndicale a affiché sa présence sur le terrain par des actions ciblées, notamment dans les GMS et en allant à la rencontre des consommateurs.

[Lire l’article]

« Sur quelques grands sujets comme la réintroduction des néonicotinoïdes, l’ajournement de la loi sur le bien-être animal ou encore le RIP, le travail efficace de la FNSEA a porté ses fruits. »

Réflexion, formation et accompagnement dans les FDSEA

La formation professionnelle concerne aussi bien les élus que les collaborateurs, directeurs, animateurs. Elle intervient à tous les niveaux. Elle offre à tous la possibilité de s’adapter au développement des organismes et donne chacun la chance de son leur approche professionnelle. La FNSEA a fait le choix de revisiter la structure de la formation et de privilégier des temps de formation à distance.

[Lire l’article]

« La formation est un levier fort de montée en compétence pour l’ensemble du réseau FNSEA. »

Le développement des services : le lancement d’une dynamique d’accompagnement au réseau

La cellule de développement des services a lancé son dispositif global d’accompagnement sur l’année 2020. La dynamique déployée s’est poursuivie par la proposition d’autres offres clés en main. Cette démarche, dont l’accès s’articulera prochainement avec la Carte Moisson, permet de proposer aux fédérations départementales des opérations ponctuelles d’offres spécifiques à leurs adhérents et ainsi faciliter des animations de réseau.

[Lire l’article]

« La FNSEA souhaite fédérer une dynamique permettant aux agriculteurs et aux FDSEA d’être les acteurs de cette opportunité. »

Carte moisson : un + pour l’adhérent

En 2020, la Carte Moisson a fait peau neuve ! Son visuel a changé, marquant ainsi une nouvelle identité graphique. Son site Internet www.carte-moisson.fr a également évolué permettant une évolution responsive (affichage de la Carte Moisson sur mobile), une géolocalisation des boutiques à proximité, un paiement en ligne. Le travail se poursuit pour proposer des offres partenaires toujours plus intéressantes.

[Lire l’article]

« La Carte Moisson fait bénéficier aux exploitants agricoles, ainsi qu’à leur famille, d’avantages comparables à ce que peut offrir un CSE.. »

La Section nationale des anciens exploitants

C’est grâce à un travail acharné, en lien avec les fédérations et ses sections départementales et régionales que la SNAE a obtenu en 2020, le vote d’une loi prévoyant une revalorisation des retraites à 85 % du SMIC dès janvier 2022. Elle poursuit son action sur la création d’une cinquième branche de la Sécurité sociale dédiée à la dépendance.

[Lire l’article]

« La SNAE s’est investie pour rester proche de son réseau et a su être à l’écoute et disponible pour répondre aux questions émanant des territoires. »

La Commission nationale des agricultrices

Au cours de l’année 2020 la Commission nationale des agricultrices s’est mobilisée pour favoriser l’engagement des agricultrices, accompagner le projet FNSEA 2025 et la réforme du fermage. Auditionnée à plusieurs reprises par la délégation aux Droits de femmes du Sénat et très implique dans le projet européen Reward, la CNA a porté la voie des agricultrices pour faite valoir leurs droits.

[Lire l’article]

« Le travail de la CNA pour 2021 aura notamment pour objectif : d’encourager et de soutenir l’installation des femmes en agriculture. »

SNFM : accord historique conclu avec les propriétaires sur le statut du fermage

La section nationale des fermiers et métayers a conclu un accord historique et équilibré avec la section nationale des propriétaires ruraux pour réformer le statut du fermage. Ce dernier repose sur six points validés par le conseil d’administration de la FNSEA. Parmi ces six points : la mise en place d’un statut de l’agriculteur professionnel, et un renforcement du contrôle des structures.

[Lire l’article]

« La suite logique de l’accord sur la transmission est le travail sur l’évaluation de l’entreprise agricole. »

SNPR : un aboutissement des travaux du fermage

Poursuivant le travail de ses prédécesseurs, les nouveaux dirigeants de la SNPR ont porté la volonté commune d’évolution du statut du fermage, qu’ils souhaitent, comme la SNFM, voire inscrite dans une future loi foncière. Par ailleurs, la SNPR a engagé une flexion sur l’aménagement du territoire, pour trouver la voie entre artificialisation et dynamisme local, ainsi que sur le thème de l’environnement, un des fondements de la mandature 2020-2023.

[Lire l’article]

« « La SNPR souhaite faire évoluer les règles relatives à la fiscalité des baux ruraux afin que celles-ci soient en phase avec les intérêts économiques et environnementaux des terres agricoles. »

Communication

Renforcer la présence médiatique de la FNSEA

La FNSEA a su saisir les opportunités offertes par la crise sanitaire et les confinements successifs pour valoriser largement l’image de l’agriculture française. Vigilante sur les informations communiquées dans les médias, elle a promu le lien entre l’alimentation quotidienne des Français et le rôle des agriculteurs, lançant de nombreuses campagnes de communication.

Valoriser largement l’image de l’agriculture française.z

  • Adaptation de l’actualité
  • Gestion des chantiers structurels
  • les rendez-vous incontournables

Adaptation de l’actualité

L’action de la FNSEA a consisté à valoriser le travail des agriculteurs, leur engagement sans faille dans cette période de crise, avec la campagne de communication #OnVousNourrit, en publiant le Manifeste pour une souveraineté alimentaire solidaire, en valorisant, avec Jeunes Agriculteurs, la campagne #MangerFrançais.

[Lire l’article]

« L ’objectif a été de donner au secteur agricole la visibilité méritée. »

Gestion des chantiers structurelst

L’année 2020 a été marquée par la mise en place d’un groupe de travail réunissant les membres des organisations du Conseil de l’agriculture française (CAF) pour réfléchir à la manière d’apporter une réponse collective à la problématique de l’agribashing et pour promouvoir le rôle de l’agriculture dans la lutte contre le changement climatique.

[Lire l’article]

« Changer de posture, pour passer de la complainte défensive à l’initiative positive. »

Retours sur les rendez-vous incontournables

Sur le Salon international de l’Agriculture, le stand de la FNSEA aux couleurs du slogan “L’agriculture vous tend les bras”, a pris la forme d’un corps de ferme, lui permettant ainsi de se démarquer des autres. Il a ainsi constitué, tout au long du Salon, un point de ralliement, de discussions et d’échanges, et une étape incontournable de tous types de visiteurs.

[Lire l’article]

« Tous les dispositifs mis en œuvre ont visé à instaurer interaction, dialogue, et échange entre grand public et agriculteurs. »