En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Le Fil Agricole n°91

11 novembre 2022

N°91 – Semaine du 7 au 11 novembre 2022

ACTUALITÉS

SIMA : TABLE RONDE SUR LA DECARBONATION ORGANISEE PAR LA FNSEA

La FNSEA a organisé le 7 novembre sur le SIMA une table-ronde sur le thème du machinisme agricole face aux enjeux de la décarbonation. Il ressort des débats que parvenir au zéro émission nette à l’horizon 2050 nécessitera de multiplier les solutions.  L’agriculture a commencé sa mutation bien avant 2022 et on n’a pas attendu pour inscrire nos exploitations dans la trajectoire de la décarbonation », a indiqué d’emblée Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA, citant l’exemple des biocarburants mais aussi la méthanisation et les puits de carbone que constituent les cultures et les prairies. « Un champ de maïs capte deux fois plus de carbone que la même surface en forêt », a d’ailleurs soutenu Isabelle Patrier, Directrice France de TotalEnergies. Mais chacun des débatteurs est conscient qu’il reste encore des efforts à fournir. Ainsi d’autres moyens peuvent être employés pour réduire le CO2 et les gaz à effet de serre, notamment par les constructeurs qui ont déjà « réduit la trajectoire carbone de -43 % en dix ans », a pour sa part assuré Philippe Girard, directeur général de JCB France. Venus conclure les débats, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau, et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, ont répété que les agriculteurs étaient attendus sur ce sujet mais qu’ils se refusaient à toute décroissance économique. « Décarboner, c’est aussi travailler sur les fertilisants minéraux et organiques », a dit le ministre. « L’enjeu est aussi que les innovations techniques arrivent rapidement dans les cours de ferme et qu’elles soient massifiées », a pour sa part conclu Christiane Lambert.

La FNSEA VEUT UN CHEQUE ALIMENTAIRE DURALE

Si elle salue le chèque de 60 millions d’euros que le Gouvernement vient d’accorder pour lutter contre la précarité alimentaire, la FNSEA ne s’en satisfait pas : elle souhaite la mise en place d’un chèque alimentaire, « seul dispositif d’envergure (qui) permettra aux personnes en situation de précarité de disposer d’une alimentation de qualité basée sur les productions françaises », a-t-elle expliqué le 8 novembre dans un communiqué de presse. Pour le syndicat agricole « l’enjeu est double : assurer une alimentation de qualité et en quantité suffisante pour les personnes en situation de précarité, et contribuer au maintien de la valeur de l’alimentation ». La FNSEA voit également dans ce dispositif une manière de réduire les importations de fruits et légumes qui représentent environ la moitié des volumes consommés en France et de rendre ce chèque conforme aux attentes de la loi Climat et Résilience dans lequel il est inscrit. Le chèque alimentaire français pourrait s’inspirer en partie du programme alimentaire fédéral des États-Unis appelé Food Stamps.

BASSINES DE SAINTE-SOLINE : LES TRAVAUX ONT REPRIS

Arrivés le 7 novembre sur le site de Sainte-Soline, les engins ont repris leurs travaux de terrassement a confirmé Thierry Boudaud, président de la Coop de l’eau qui gère cette retenue. La campagne de harcèlement téléphonique à l’encontre des entreprises de travaux pour les dissuader de venir (campagne menée par les opposants qui avaient très violemment manifesté les 29 et 30 octobre) aura donc été vaine. Près de 500 gendarmes sont toujours sur place pour surveiller le site, le deuxième d’une série de seize. Il devrait être mis en service vers mai-juin 2024. Par ailleurs, interrogé par la chaine de télévision Public Sénat sur les manifestations des 29 et 30 octobre, le ministre de l’Agriculture, Marc Fesneau, a indiqué que les députés de l’opposition qui ont participé à la manifestation interdite à Sainte-Soline « ont fait défaut à leur mandat ». D’ailleurs, pas moins de 36 députés de la majorité demandent à la présidente de l’Assemblée, Yael Braun-Pivet, des sanctions contre ces élus. Il a rappelé que le projet a été validé par des associations de protection de l’environnement. « Sinon, on donnerait raison aux casseurs, ça ne peut pas se passer comme ça en démocratie », a-t-il martelé. 

ACTUALITÉS INTERNATIONALES ET EUROPEENNES

REFORME DE LA PAC : 16 ETATS MEMBRES DOIVENT ENCORE FAIRE VALIDER LEUR PLAN STRATEGIQUE NATIONAL

A moins de deux mois de la mise en œuvre de la nouvelle Politique agricole commune, la Commission européenne a approuvé le Plan stratégique de la Hongrie, de la Slovénie et de la Suède. Au 8 novembre, seuls 12 Plans stratégiques nationaux (PSN) sur les 28 (il y en a deux pour la Belgique : un flamand et un wallon) ont été validés. Sur les 16 PSN restants, huit États-membres n’ont pas encore soumis à la Commission européenne leurs PSN révisés : Belgique (2), Bulgarie, Chypre, Italie, Lituanie, Malte et Slovaquie. Cette même Commission examine en ce moment les PSN des pays suivants : République Tchèque, Allemagne, Estonie, Grèce, Hongrie, Lettonie, Pays-Bas et Roumanie. La nouvelle PAC doit entrer en vigueur le 1er janvier 2023. Encore cette réforme pourrait-elle être ajustée au regard du contexte géopolitique : COP 27, COP 15, guerre Ukraine-Russie, etc. La Commission de Bruxelles avait pourtant assuré en 2021, que tout serait prêt en temps et en heure. 

BAROMÈTRE HEBDOMADAIRE DES PRODUCTIONS AGRICOLES

Le baromètre hebdomadaire des productions agricoles et le fil rouge de l’actualité des filières nationales et de leurs marchés.

INFLUENZA AVIAIRE : RISQUE ELEVE SUR TOUT LE TERRITOIRE  

Dans un arrêté du 8 novembre, publié au Journal officiel du 10 novembre, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a décidé de porter le niveau de risque lié à la grippe aviaire de « modéré » à « élevé » sur tout le territoire métropolitain. Le 1er octobre dernier, le risque était passé du stade « négligeable » à « modéré ». Lors d’un dernier décompte, ce sont 49 cas de grippe aviaire qui ont été détectés dans les élevages avicoles en France depuis le 1er août dernier. Le département de la Vendée représente à lui seul « le quart des cas détectés », a confirmé le 9 novembre le ministre, Marc Fesneau, lors de l’assemblée générale de l’interprofession de l’œuf (CNPO). Ce relèvement de la vigilance devrait renforcer les mesures de protection.  Pour rappel : le Ministère de l’Agriculture a annoncé que plus de 770 000 volailles ont été abattues depuis le début de l’été.  

TOURNESOL : UNE RECOLTE A 1,7 MILLIONS DE TONNES

La récolte de tournesol pour 2022 affiche un volume de 1,7 million de tonnes de graines pour une surface de 840 000 hectares et un rendement de 20,5 quintaux par ha, ont annoncé le 7 novembre, dans un communiqué commun la FOP, Terres Univia et Terres Inovia. La récolte 2022 accuse cependant une baisse de 5 % par rapport à 2021 (1,9 Mt) qui était « exceptionnelle ». Ce repli qui concerne aussi les rendements (27,4 q/ha en 2021) s’explique par des conditions climatiques peu favorables (sécheresse et chaleur) même si cette production réclame moins d’eau que le blé ou le maïs. C’est l’augmentation des surfaces (+142 000 ha) qui permet de compenser en partie les pertes de rendements. « Au global, la combinaison de baisses de rendements moindres par rapport à d’autres cultures d’été, de charges d’intrants modérées et de prix souvent très attractifs, fait retrouver de la rentabilité au tournesol avec des marges brutes qui dépassent les 1 100 €/ha dans les exploitations », note le communiqué de presse. Les trois organisations s’attendent à voir les surfaces augmenter à 900 000 ha environ pour 2023.

Vous aimeriez lire aussi

Le Fil Agricole n°94 
N°94 – Semaine du 28 novembre au 2 décembre 2022 ACTUALITÉS RETRAITES AGRICOLES : LES 25...
Le Fil Agricole n°93
N°93 – Semaine du 21 au 25 novembre 2022 ACTUALITÉS RETRAITES AGRICOLES : LE CALCUL SUR...
Le Fil Agricole n°92
N°92 – Semaine du 14 au 18 novembre 2022 ACTUALITÉS PRODUITS PHYTOSANITAIRES : LA BAISSE SE...