En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Nomination du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation : Pour une mission inscrite sous le signe de l’action et du pragmatisme

16 octobre 2018

La FNSEA félicite Monsieur Didier Guillaume pour sa nomination au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Élu rural et familier du monde agricole, nous appelons le nouveau ministre à inscrire sa mission sous le signe de l’action et du pragmatisme.

Action, pour faire respecter l’état d’esprit des Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) qui se concrétisent actuellement dans la rédaction des ordonnances (SRP, promotions, prix abusivement bas) afin de donner aux producteurs les outils concrets au juste retour de la valeur ajoutée et de la conquête d’un revenu digne. Ces ordonnances seront un marqueur politique fort à l’aube des négociations commerciales d’automne qui s’annoncent particulièrement tendues avec de nombreux acteurs de l’aval.

Action, pour défendre avec force un budget de la PAC ambitieux et s’opposer à toutes tentatives de renationalisation de cette politique souhaitée par certains Etats membres. Nous attendons du ministre une implication totale à ce sujet auprès de ses homologues européens.

Action, pour apporter des réponses concrètes et urgentes aux épisodes dramatiques de sécheresse qui touchent de plein fouet nos exploitations, ainsi qu’une approche résolument tournée du côté des éleveurs dans la gestion des grands prédateurs.

Action enfin, pour faire de la compétitivité de l’agriculture française un véritable objet de politique publique et une ambition stratégique. Les exonérations de charge pour les travailleurs occasionnels agricoles (TODE) seront un premier test.

Il appartiendra aussi au nouveau ministre de poser le cadre permettant de redonner de la fierté aux agriculteurs français, en soulignant leur engagement quotidien à défendre le bien commun et en leur donnant les moyens d’accompagner leurs transitions dans des conditions économiquement et socialement acceptables.

La FNSEA demeurera un partenaire ouvert et à l’écoute du nouveau ministre. Nous poursuivrons sans relâche la tâche qui nous incombe de redonner à l’agriculture toute la place qu’elle mérite dans notre pays.

Vous aimeriez lire aussi

Et si vous deveniez délégué MSA ?
En janvier 2020, 2,5 millions de ressortissants du régime agricole seront appelés à voter pour...
Les Marais de Saint-Gond
L’opération Octobre Rose a pour but de sensibiliser et de mobiliser le grand public contre...
Marche Rose
Dans le cadre de la prévention du cancer du sein, la commission des agricultrices de...