En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Loi EGAlim : les ordonnances c’est maintenant !

3 décembre 2018

Le ministre de l’Agriculture a réuni cet après-midi les syndicats agricoles, pour faire un point sur la parution des ordonnances prévues dans la loi EGAlim. Dans cette ultime séquence avant la mise en œuvre attendue de l’ensemble des dispositions de la loi, FNSEA et JA ont rappelé le sens du dispositif de construction du prix « en marche avant » que nous portons depuis plus de deux ans !

La hausse du Seuil de revente à perte (SRP), l’encadrement des promotions en prix et en volumes et l’interdiction de prix abusivement bas, sont des outils indispensables à une contractualisation rénovée pour permettre la prise en compte des coûts de production des agriculteurs et permettre une meilleure répartition de la valeur tout au long de la chaîne alimentaire.

Ne perdons pas de vue que l’enjeu est d’abord de mettre fin aux relations destructrices de valeur entre les distributeurs et leurs fournisseurs. Les paysans percevraient comme un signal désastreux que l’une des ordonnances, en l’occurrence celle sur le SRP et les promotions soit reportée. Le gouvernement ne doit en aucun cas être dupe de ceux, qui distributeurs en tête, profitent des revendications légitimes des citoyens sur leur pouvoir d’achat pour ne servir que leurs propres intérêts. La hausse du SRP ne pénalisera pas les consommateurs, mais elle peut redonner un peu d’air à des producteurs agricoles qui en ont bien besoin.

Dans les négociations commerciales en cours, nous attendons des distributeurs qu’ils appliquent les dispositions de cette loi connues depuis un an. Les chantages sur les plans d’affaires établis ou ceux à venir sont insupportables ! Si les agriculteurs expriment leur colère, ce ne sera pas sur les Champs-Elysées…

Documents associés

20181203 CP FNSEA JA LOI EGALIM

Vous aimeriez lire aussi

L’élevage, vecteur de dynamisme pour la France
L’élevage français, c’est la grande thématique choisie par l’Information Agricole dans son dernier numéro de...
Le secteur agricole et la grande distribution à l’épreuve du BAC PRO
Alors que les résultats du Baccalauréat sont publiés, revenons sur le grand thème de l’épreuve...
La contribution de la FNSEA au Grand débat national
La crise sociale et démocratique que traverse notre pays depuis l’automne 2018, exprime le sentiment...