En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Accidents climatiques en série : le Varenne agricole devra apporter des réponses fortes

23 juin 2021

A l’épisode dramatique de gel du mois d’avril succède une vague d’orages souvent accompagnés de grêle engendrant des destructions sur la quasi-totalité des régions. Vignes et arbres fruitiers touchés par la grêle, parcelles ravinées, coulées de boue, cultures détruites… les évènements violents, souvent localisés, touchent généralement la totalité des récoltes des parcelles impactées.

Depuis deux ans, les phénomènes climatiques d’une intensité exceptionnelle s’enchainent à un rythme jamais vu. Cette succession dramatique de catastrophes n’épargne personne. Inondations, sécheresse, grêle ou gel ; toutes les productions et toutes les régions sont malheureusement touchées. Nous ne pouvons plus nous contenter de recenser les dommages a posteriori !

Cette situation nous engage, agriculteurs, pouvoirs publics et acteurs de l’assurance, à mieux prévenir et mieux réparer en vue de permettre aux exploitations agricoles d’être plus résilientes et de redémarrer plus facilement après de tels épisodes. Il est de notre responsabilité collective de réformer en profondeur le modèle de gestion des risques que nous connaissons aujourd’hui.

Mais soyons réalistes : les agriculteurs, qui travaillent à ciel ouvert, ne pourront faire face seuls à ce défi du changement climatique. Dans un objectif de pérennisation de la production sur le territoire français, maillon-clé de notre souveraineté alimentaire, la solidarité nationale doit pleinement jouer son rôle dans le cadre de ce schéma global articulant l’assurance récolte et un fonds couvrant les risques climatiques majeurs.

Parallèlement à cet engagement fort de l’Etat, la FNSEA prône la responsabilisation de chaque agriculteur via notamment une meilleure sensibilisation aux risques pour bâtir une politique équilibrée et ambitieuse de gestion des risques offrant à tous les agriculteurs un filet de sécurité adapté à leurs attentes et à la réalité économique.

Plus que jamais, le Varenne agricole de l’eau et du changement climatique, que nous avons appelé de nos vœux, porte une obligation de résultat avec des décisions politiques courageuses qui doivent intervenir au plus vite.

Contact :
Christine CLAUDON – 07 60 47 44 52

Vous aimeriez lire aussi

Rapport annuel 2023 de la FNSEA – Actions & perspectives
A l’occasion du Congrès National de la FNSEA 2024 de Dunkerque, la FNSEA publie son...
#PLOAA – Arnaud Rousseau auditionné par la Commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale
Arnaud Rousseau, Président de la FNSEA, sera auditionné le mercredi 10 avril 2024 à partir...
Tribune : « L’unité, notre force pour la réussite de l’agriculture française »
Voilà presque un semestre que la Ferme France est mobilisée pour que les Pouvoirs Publics...