En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Arbitrages du PSN : le Ministère perd en ambition et en fermeté !

1 juillet 2022

Les ajustements du PSN (plan stratégique national) français annoncés en CSO par le ministre de l’Agriculture, révèlent une rupture dans la méthode de négociation avec la Commission. La FNSEA est extrêmement déçue de la position du Gouvernement et regrette profondément que la France ne soit pas plus attachée à la défense de ses agriculteurs et de son potentiel de production vis-à-vis de la Commission, dans le cadre de la réforme de la PAC. La FNSEA exprime son désaccord avec les arbitrages annoncés par Marc Fesneau.


En effet, à l’issue d’une large concertation, menée depuis deux ans, la version de décembre du PSN français avait trouvé un équilibre entre tous les territoires et toutes les filières : maintien de l’ICHN, maintien des aides couplées, enveloppe pour les Zones Intermédiaires, renforcement de l’agriculture biologique, taux de transfert entre piliers maintenu, aide forfaitaire aux EcoRégimes… De plus, à travers les trois voies d’accès aux EcoRégimes et une conditionnalité renforcée, ce PSN engageait les agriculteurs dans des démarches de progrès nécessitant de réels efforts sur le plan environnemental.


Nous avions ainsi demandé au Gouvernement d’adopter une position ferme sur la base de la version de décembre du PSN, et du courrier réponse très étayé de Julien Denormandie du 22 avril, dans sa négociation avec la Commission. Force est de constater que la fermeté manque aujourd’hui.


Pour la FNSEA, la PAC doit accompagner les transitions grâce à des EcoRégimes accessibles au plus grand nombre pour faire évoluer tous les agriculteurs. Dans ce cadre, la FNSEA avait acté une différenciation en faveur de l’agriculture biologique qui préserve les équilibres entre les différentes certifications : Bio, HVE et CE2+. Le Ministre opère finalement un choix qui crée un décalage trop important avec le niveau HVE alors qu’il durcit fortement dans le même temps le cahier des charges risquant ainsi de décourager les agriculteurs.


Concernant la rotation des cultures dans le cadre de la « BCAE 7 », nous regrettons le manque de combativité sur la proposition initiale du PSN, basée sur l’équivalence de la diversification des cultures. La dérogation qui cible et stigmatise le maïs n’apporte pas de réponse aux territoires qui n’ont pas la capacité agronomique d’implanter un couvert hivernal. C’est un coup dur pour de très nombreux éleveurs, notamment en territoire difficile, et pour de nombreux cultivateurs de céréales à paille, notamment en zone intermédiaire.


Enfin, à aucun moment n’a été abordé l’enjeu de la souveraineté alimentaire. Suite à ces arbitrages, il reste pourtant des combats à mener, notamment sur la nécessité de produire plus et mieux. Aucun engagement sur l’obligation de 4% de surfaces non productives inscrites dans la BCAE 8 alors que l’Europe appelle à produire davantage face au manque de céréales disponibles sur le marché. Où est l’ambition de FARM lancée par le Président de la République ?


Malgré les avancées obtenues de haute lutte par Jeunes Agriculteurs pour la reconnaissance de la transparence GAEC en matière d’installation, la position de négociation du PSN français interpelle. D’autres Etats membres maintiennent avec fermeté leur proposition initiale de PSN, malgré des observations très critiques de la Commission. Nous aurions pu espérer du Gouvernement français la même fermeté dans la méthode. Nous attendons maintenant urgemment le relevé complet et détaillé des décisions annoncées oralement.

 

Contact presse : Sabri Derradji – 06 21 16 80 84 – sabri.derradji@reseaufnsea.fr

Documents associés

CP – Arbitrages du PSN

Vous aimeriez lire aussi

Journée Nationale des vétérinaires : les éleveurs français sont inquiets !  
A l’heure où le maillage vétérinaire en France représente une réelle problématique, où l’on constate...
Le Fil Agricole n°93
N°93 – Semaine du 21 au 25 novembre 2022 ACTUALITÉS RETRAITES AGRICOLES : LE CALCUL SUR...
[Lettre ouverte] Une revalorisation du budget des collectivités ciblée sur l’achat de produits agricoles et alimentaires et de prestations de repas est urgente et nécessaire pour sauver la restauration collective !
A Emmanuel MACRON, Président de la RépubliqueA Elisabeth BORNE, Première ministreA Bruno LE MAIRE, ministre...