En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Assises de la Prédation : un rendez-vous crucial pour sauvegarder l’élevage face aux prédateurs

1 juin 2023

Le plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage tire à sa fin, prévu pour expirer le 31 décembre 2023. Cependant, une nouvelle étape se prépare avec l’élaboration d’un plan d’actions pour la période 2024-2029. Dans cette perspective, le Conseil de l’Agriculture Française*, en charge du dossier prédateurs, appelle à une révision profonde des règles de gestion actuelles afin de protéger l’élevage contre les prédateurs. C’est dans ce contexte que les Assises de la Prédation tiennent le 1er et 2 juin 2023 à Chorges, dans les Hautes-Alpes.

Des échanges constructifs pour des propositions solides

Les Assises de la Prédation représentent un rendez-vous majeur pour les éleveurs des départements touchés par les prédateurs. L’objectif principal est d’échanger sur les propositions à présenter aux pouvoirs publics qui seront présents tout au long de l’événement. Cet échange direct entre les éleveurs et les décideurs permettra de faire entendre les préoccupations et les besoins du terrain, en vue d’une meilleure prise en compte des réalités de l’élevage dans les futures politiques de gestion des prédateurs.

Un rassemblement impliquant tous les acteurs concernés : Les Assises de la Prédation ne se limitent pas aux éleveurs, car les élus des territoires ruraux sont également étroitement associés à cet événement. Il est crucial d’impliquer l’ensemble des parties prenantes pour favoriser une compréhension mutuelle et travailler ensemble à des solutions viables. Les enjeux dépassent les frontières de l’élevage, car la prolifération des loups menace également les économies locales, qu’elles soient pastorales ou touristiques.

Préserver les économies locales 

La présence croissante des loups met en péril les économies locales, impactant tant les activités pastorales que le tourisme. Les dégâts causés aux troupeaux et le stress permanent engendré chez les éleveurs nuisent à leur activité et à leur bien-être. Les Assises de la Prédation offrent une opportunité de sensibiliser les pouvoirs publics et de trouver des solutions durables pour concilier la préservation de cette espèce protégée avec les intérêts des éleveurs et des territoires ruraux

Les Assises de la Prédation, organisées conjointement par les Jeunes Agriculteurs, la Fédération Nationale Ovine, les Chambres d’Agriculture de France, la Fédération Nationale Bovine et la Fédération Nationale du Cheval, s’annoncent comme un événement d’envergure pour la défense de l’élevage face aux prédateurs. Cette mobilisation collective témoigne de l’engagement fort de l’ensemble de la filière agricole dans la recherche de solutions durables. En mettant en commun leurs expertises et en unissant leurs voix, ces acteurs clés de l’agriculture aspirent à peser dans les décisions politiques pour garantir un équilibre entre la préservation des espèces protégées et la viabilité des exploitations. La FNSEA se réjouit de cette collaboration et reste déterminée à défendre les intérêts des éleveurs tout en préservant les écosystèmes ruraux et les économies locales. Ensemble, nous construisons l’avenir de notre agricultur

Documents associés

Télécharger le fichier

Vous aimeriez lire aussi

Interview d’Arnaud Rousseau, président de la FNSEA
"Il importe que les engagements pris soient tenus". Interview d'Arnaud Rousseau, président FNSEA pour Actuagri...
La FNSEA soutient la FNPF dans sa demande à la grande distribution et aux grossistes : proposer en tête de gondole les fruits français de toute urgence
Dans une lettre ouverte, Françoise Roch, Présidente de la FNPFruits et Bruno Darnaud, Président de...
Les métiers de l’agriculture au cœur du Tour de France 2024
La FNSEA - à travers la campagne "Ma Nature, mon Futur, l'Agriculture" - est une...