En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Comptes de l’agriculture 2020 et résultats RICA 2019 : pas de souveraineté alimentaire sans revenu pour les agriculteurs !

16 décembre 2020

Les comptes nationaux prévisionnels de l’agriculture pour l’année 2020 sont parus ce jour. Le résultat brut de la branche agricole passe de 27,7 Mds d’euros en 2019 à 25,5 Mds d’euros en 2020 et chute de 7,9 %, sous les effets conjugués de mauvaises conditions climatiques et de la crise Covid, celle-ci ayant entrainé des baisses de prix sur certaines filières et une chute des ventes dans d’autres du fait notamment de l’arrêt brutal des débouchés dans la restauration.

Mais notons, qu’y compris dans ce contexte particulièrement difficile, les agriculteurs ont prouvé en 2020 leur capacité à surmonter les obstacles pour approvisionner les Français, mais aussi les pays tiers en denrées alimentaires.

Pour 2019, les résultats des exploitations par orientation économique ont également été publiés. Ils affichent une baisse des Résultats Courants Avant Impôts (RICA) par Unité de Travail Agricole Non Salariée (UTANS) de 2,4 % par rapport à 2018. Une nouvelle fois, nous devons faire l’amer constat que non seulement 50% des exploitations françaises affichent en 2019 un résultat inférieur à 20 000 euros par UTANS, mais que ces résultats sont inférieurs à ceux des exploitations de nos principaux pays voisins, comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Danemark !

Ces chiffres montrent que dans un monde de plus en plus ouvert, il est primordial de donner aux agriculteurs les moyens d’être compétitifs pour relever le défi de la souveraineté alimentaire sur le long terme. A défaut, c’est la capacité de notre pays à produire sa propre alimentation qui sera remise en question, avec l’arrivée d’importations massives de produits aux normes environnementales, de bien-être animal et sanitaires bien inférieures aux standards français.

Il est impératif de permettre aux agriculteurs de tirer un revenu décent de leur activité. Si des effets positifs de la loi EGAlim ont pu être constatés, en particulier sur les secteurs laitier et porcin l’an dernier, le chemin restant à parcourir pour des résultats à la hauteur des attentes est trop long. Chacun des acteurs doit prendre ses responsabilités pour construire des filières durables.

La FNSEA appelle également à une accélération du mouvement de remise en compétitivité de l’agriculture française. Le plan de relance qui appuie les investissements productifs est un premier pas. Mais la compétitivité passe aussi par une baisse des charges, par la capacité à créer de la valeur pour les agriculteurs, et par le renforcement de la résilience des exploitations face aux aléas.

Pour la FNSEA, il est encore temps de redresser la situation, même si l’heure est grave. Il faut donner des perspectives aux nouvelles générations qui viennent de s’installer ou qui envisagent de rejoindre le secteur agricole ! L’agriculture est un secteur d’avenir essentiel pour l’alimentation et la lutte contre le changement climatique, à condition de permettre à ses acteurs de vivre de leur métier.

Documents associés

201214 TD CP CCAN

Vous aimeriez lire aussi

Une Charte pour développer et mieux encadrer les projets photovoltaiques au sol sur terres agricoles
Chambres d’agriculture France, la FNSEA et EDF Renouvelables signent une Charte pour développer et mieux...
Le Projet de loi de finances (PLF) 2021 doit redonner de la compétitivité
Le projet de loi de finances 2021 (PLF 2021) est examiné par les députés, en...
Journée du syndicalisme économique dans l’Ain
La FDSEA et les JA de l’Ain ont organisé ce jeudi 1er octobre une journée...