En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Election Européenne : face à l’ampleur du défi, au travail !

27 mai 2019

La FNSEA adresse ses félicitations aux nouveaux eurodéputés élus dans un scrutin marqué par une participation en hausse.

Au cours d’une campagne électorale où l’agriculture a été la grande absente des débats, nous nous sommes employés à rappeler notre conviction absolue : l’Union européenne est l’avenir des agriculteurs comme elle est celui de tous nos concitoyens.

A présent, les agriculteurs souhaitent engager, au plus vite, avec les nouveaux élus, un dialogue constructif sur l’avenir de l’agriculture européenne, sur la base des propositions de notre Manifeste pour « mieux d’Europe ».

Le nouveau parlement européen, qui voit ses équilibres politiques profondément évoluer, aura rapidement à se mettre au travail dans le cadre de son premier grand rendez-vous institutionnel : la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC).

Les eurodéputés auront à défendre une PAC qui cimente l’Europe, dotée d’un budget renforcé et résolument commun à même de soutenir les projets des agriculteurs professionnels et de les accompagner dans leurs transitions. Performance, durabilité et résilience en seront les trois mots clés.

Performance. Pour que l’agriculture européenne, dans sa diversité, retrouve de la croissance et une capacité à se structurer en phase avec toutes les demandes, à dégager de la valeur ajoutée et obtenir qu’elle soit équitablement répartie.

Durabilité. Pour continuer à produire une alimentation de qualité capable de relever le défi alimentaire mondial, protéger les ressources naturelles, préserver les paysages et les milieux, préserver et cultiver la biodiversité ou encore lutter contre le changement climatique.

Résilience par un dispositif européen de gestion des risques qui permet à chacun de faire face à des aléas climatiques et économiques et par l’organisation économique des filières.

Telles sont les orientations indispensables que la FNSEA défendra auprès des nouveaux parlementaires pour une future PAC résolument tournée vers l’avenir, capable d’impulser une dynamique à même de répondre aux défis alimentaires, climatiques et environnementaux.

Vous aimeriez lire aussi

Mobilisation du monde agricole le 8 octobre
Le monde agricole en a assez. Assez de cette déconsidération pour l’agriculture. Assez de cette...
CETA
Mardi 23 juillet 2019, les députés ont ratifié à une courte majorité (266 voix contre...
Eurodéputés : une prise de fonction sous tension
C’est déjà l’heure de la rentrée pour les eurodéputés récemment élus. Dans un contexte de...