En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

La FNSEA, Jeunes Agriculteurs et la Fédération Nationale ovine aux côtés des éleveurs victimes des prédateurs

19 octobre 2021

Le 19 octobre 2021

Les actions syndicales conduites par la FNSEA, Jeunes Agriculteurs, les Fédérations nationales ovine, bovine et chevaline qui se sont déroulées vendredi dans la quasi-totalité des départements traduisent le ras-le-bol des éleveurs dont les troupeaux sont devenus le garde-manger des loups, des ours, des lynx et des vautours.

La protection doit changer de camp car le pastoralisme et l’élevage à l’herbe en plein air sont clairement menacés de disparition avec pour conséquence une perte de biodiversité, une insécurité qui s’accroît dans les territoires (risques d’avalanches l’hiver et d’incendies l’été) et des systèmes de production agricoles en voie d’abandon alors qu’ils sont plébiscités par les consommateurs et les citoyens. 

La régulation des prédateurs pour diminuer la pression sur les troupeaux doit devenir la règle. La nouvelle méthode de comptage demandée par FNSEA/JA/FNO/FNB/FNC et acceptée par le préfet coordonnateur du Plan Loup doit être immédiatement mise en place et étendue à tous les prédateurs.

La réglementation qui régit les prédateurs, plus que trentenaire, n’est plus adaptée à la situation d’aujourd’hui. Les éleveurs et leurs familles sont dans une grande souffrance physique et mentale. Leur survie économique ne tient plus qu’à un fil. Des condamnations planent sur leur tête—une première condamnation a été prononcée à l’encontre d’un éleveur de Hautes-Alpes– lorsque les chiens qui protègent leur troupeau sont à l’origine de conflits d’usages avec les randonneurs. Ces problèmes de conciliation des usages rendent infréquentables les massifs aujourd’hui, alors que les Français se ruent vers ces espaces dans un contexte post covid, ce qui crée une forte inquiétude chez de nombreux maires, de plus en plus nombreux à s’exprimer.

Ceci ne peut plus durer. Un rendez-vous avec le Premier ministre devient urgent pour apporter, enfin, des réponses à la hauteur des enjeux.

Pour prolonger les actions syndicales en cours, Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA, Justine Fusi, membre du bureau de Jeunes Agriculteurs et Michèle Boudoin, Présidente de la FNO se rendront en Savoie vendredi 22 octobre 2021 pour soutenir les éleveurs qui subissent régulièrement des attaques de leur troupeau et leur apporter tout le soutien et l’appui de la FNSEA, de JA et de la FNO.  

 

Contacts presse

  • FNO : Theo Gning 06 28 01 43 32
  • FNSEA : Christine Claudon 07 60 47 44 52
  • JA : Gaëtan Labardin 06 86 22 90

Vous aimeriez lire aussi

Le Fil Agricole n°59
N°59 – Semaine du 22 novembre 2021 ACTUALITÉS AGRICOLES PLAN POLLINISATEURS : LA LOGIQUE DE...
« Le défi de la #PAC2023 : concilier la lutte contre le changement climatique & l’enjeu de production alimentaire »
Au lendemain de l’adoption du texte définitif de la PAC 2023–2027 par le Parlement Européen,...
Le Fil Agricole n°58
N°58 – Semaine du 15 novembre 2021 ACTUALITÉS AGRICOLES BAISSE DE LA CONSOMMATION DES ANTIBIOTIQUES...