En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

La pérennité des performances de l’élevage français nécessite un maillage vétérinaire solide et attractif

27 novembre 2023

Selon le rapport de l’Anses paru le 17 novembre 2023, le recours aux antibiotiques en élevage est en baisse constante depuis 2011 : – 23% pour les bovins, – 67% pour les porcs et – 72% pour les volailles.  Ces performances sont le résultat d’un engagement conjoint entre l’Etat, les vétérinaires et les éleveurs pour faire évoluer les pratiques vers plus d’efficacité et de durabilité.

Pour la FNSEA, la pérennité des performances de l’élevage français passe par un partenariat éleveur/vétérinaire dynamique. Car, au-delà de la santé et du bien-être animal au quotidien dans les élevages, un maillage vétérinaire solide permet d’accompagner efficacement la surveillance et la lutte contre les maladies animales.

Or, aujourd’hui, force est de constater que, comme les métiers de l’élevage, ceux de la santé animale sont confrontés à un déficit d’attractivité inquiétant. En effet, il manque 200 à 300 ETP (Equivalents Temps Plein) de vétérinaires ruraux en 2023.

A l’occasion de la conférence « Déserts vétérinaires : quels outils et leviers pour prévenir et agir ? » organisée par le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire sur le Salon des Maires 2023, la FNSEA a rappelé que le renouvellement des générations agricoles ne peut se départir d’un maillage vétérinaire performant. Il est notamment urgent d’activer les leviers de l’accessibilité à la formation et à l’installation en milieu rural. De plus, il convient de développer des solutions adaptées à chaque problématique de chaque territoire : la co-construction est un gage de réussite à long terme.

A l’heure où l’agriculture est plus que jamais attendue, pour la souveraineté alimentaire, pour la planification écologique, pour la production d’énergie, pour répondre à toutes les attentes de la société et pour relever les défis d’avenir de notre pays, l’agriculture a plus que jamais besoin de vétérinaires nombreux, formés et compétents.

Contact presse : Renan Morgat – renan.morgat@reseaufnsea.fr – 06.21.16.80.84

Retrouvez ce communiqué de presse en PDF en cliquant sur lien suivant : CPANTIBIO.pdf

Documents associés

Télécharger le fichier

Vous aimeriez lire aussi

Législatives 2024 | CAP SUR LE BON SENS ! – Les 27 propositions de la FNSEA
La FNSEA appelle dès à présent tous les partis politiques à mettre dans la feuille...
L’interview – Arnaud Rousseau pour l’AFP
L'agriculture française, dépendante des échanges et de travailleurs saisonniers étrangers, "a besoin de rester dans...
Election européenne et ses conséquences | Dans cette période troublée, gardons le cap !
Edito d'Arnaud Rousseau - président FNSEA | L’annonce par le Président de la République de...