En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

L’exigence de réciprocité des normes à l’importation est possible et indispensable !

15 juin 2022

Le rapport de la Commission européenne sur la réciprocité des normes à l’importation a été discuté en Conseil des ministres de l’Agriculture de l’UE ce lundi 13 juin.

C’était une demande particulièrement forte de la FNSEA et du COPA-COGECA que l’Union européenne avance sur ce sujet, particulièrement après l’adoption, dans la loi EGAlim1, de l’article 44 qui interdit la commercialisation de produits agricoles et alimentaires dont les conditions de production ne sont pas conformes à celles en vigueur dans l’UE et bien-sûr en raison des stratégie Farm to Fork et biodiversité qui augmentent fortement les exigences qualité pour les agriculteurs.

La Présidence française de l’UE avait aussi fait des « clauses miroirs » un sujet prioritaire.

Dans son rapport la Commission confirme que l’application de normes de réciprocité est juridiquement possible et qu’il existe des « marges de manœuvre pour poursuivre l’application au cas par cas des exigences sanitaires et environnementales quant aux procédés et méthodes de production des produits importés d’une manière compatible avec les règles de l’OMC ». C’est un progrès !

Cependant nous ne pouvons qu’exprimer notre déception suite à la réunion des ministres qui a vu certains Etats-membres de l’UE rester réticents à toute évolution. De plus, au-delà de la nécessaire compatibilité avec les règles de l’OMC, l’absence de règlement européen permettant d’appliquer la réciprocité sur les produits phytosanitaires ou encore le retard pris sur l’application de la réciprocité des normes sur les antibiotiques (adoptée pourtant dans le règlement sur les produits vétérinaires fin 2018…), laissent craindre qu’un long chemin reste à parcourir…

La FNSEA promeut une alimentation sûre, saine et durable mais pour y parvenir, la politique commerciale européenne dans le domaine agricole et alimentaire doit corriger les distorsions de concurrence pour sauvegarder notre compétitivité.

Les acteurs de la production agricole et agro-alimentaire l’ont rappelé au Ministre délégué en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité, Franck Riester, à l’occasion du Comité Stratégique Export du 14 juin.

Les Etats membres doivent être au moins aussi ambitieux sur la réciprocité des normes que sur le Green Deal et Farm to Fork ! N’importons pas l’alimentation que nous ne voulons pas !

Contact presse :
Sabri Derradji – 06 21 16 80 84 – sabri.derradji@reseaufnsea.fr

Vous aimeriez lire aussi

Propositions FNSEA pour mettre la souveraineté agricole et alimentaire au cœur des politiques européennes.
Dans le cadre des prochaines élections européennes, la FNSEA met en ligne ses 6 propositions...
Arnaud Rousseau dans La Tribune : « Il faut plus d’Europe pour les agriculteurs. […] Votons pour redonner à l’agriculture son rôle central de la construction européenne ! »
Dimanche 19.05.2024, La Tribune publiait les propos d’Arnaud Rousseau, Président de la FNSEA, qui évoquait...
La FNSEA rejoint le programme « Ambassadeurs des métiers qui nourrissent », première plateforme numérique de rencontres professionnelles en Europe.
Attractivité et Renouvellement des générations en agriculture | La FNSEA rejoint le programme "Ambassadeurs des...