En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Mobilisation du 27 novembre – A quand des effets concrets dans les exploitations ?

20 novembre 2019

Dans la continuité des deux actions syndicales des 8 et 22 octobre, la FNSEA et Jeunes Agriculteurs se mobilisent à nouveau le 27 novembre. Si notre détermination a permis de faire bouger quelques lignes, nous déplorons toujours l’absence de mesures concrètes et tangibles en faveur des exploitations agricoles : presque 20% des agriculteurs ne parviennent pas à vivre de leur métier.
 
Première prise de parole du Président de la République à Mayotte pour apporter son soutien aux agriculteurs, durcissement du ton face aux dénigrements et violence avec la mise en place de la cellule Déméter, maintien du budget des Chambres d’agriculture : les signaux d’une prise de conscience du malaise agricole se sont multipliés ces dernières semaines.
 
Ils ne sauraient cependant nous satisfaire. S’il y a un frémissement, ces avancées ne trouvent pas de matérialisation concrète dans les exploitations. Or, il s’agit-là d’un enjeu décisif pour les agriculteurs.
 
Nous sommes toujours pris en étau entre une réglementation qui ne permet pas la compétitivité et une répartition de valeur qui ne garantit pas une juste rémunération. Cette situation n’est plus tenable. A défaut d’avoir plus de prix, du fait que les acteurs économiques ne jouent pas suffisamment le jeu des Etats Généraux de l’alimentation, des charges nouvelles s’abattent sur les exploitations.
 
Au lieu d’investir son énergie à créer de nouvelles distorsions (accords commerciaux internationaux, zone de non-traitement, taxes nouvelles), l’Etat devrait s’employer à faire respecter la loi EGalim pour sécuriser véritablement le revenu des agriculteurs.
 
C’est pourquoi, le 27 novembre, nos réseaux se mobiliseront pour demander aux distributeurs et industriels de permettre le retour à un revenu décent pour les agriculteurs, et à l’Etat de transformer ses promesses en actes concrets : pas de distorsions supplémentaires.
 
Tous doivent être à la hauteur de leurs engagements. Les formes d’actions varieront en fonction des territoires et des productions. Toutes les informations seront communiquées prochainement.

Vous aimeriez lire aussi

Agrifaune : un outil essentiel au maintien de la biodiversité
Depuis 2006, le programme Agrifaune fait face aux enjeux de conservation de la biodiversité en...
Le Fil Agricole n°76
N°76- Semaine du 09 mai 2022 ACTUALITÉS AGRICOLES LA SÉCHERESSE S’INSTALLE EN FRANCE ET MENACE...
L’agriculture, une chance pour la France !
A la veille de cette législature, l’agriculture est en mesure de retrouver sa place dans...