En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Premiers accords sur la PAC : Gardons le cap d’une véritable politique commune!

21 octobre 2020

Les ministres de l’Agriculture, réunis à Luxembourg, ont trouvé un accord sur la réforme de la PAC. Le Parlement européen réuni en session plénière à Bruxelles a adopté, à une large majorité, les amendements de compromis déposés par les trois groupes politiques (PPE, Renew, S&D) sur les Plans Stratégiques Nationaux.

Après la consolidation du budget en juillet dernier, la FNSEA salue cette nouvelle étape décisive qui a été franchie au niveau communautaire dans l’élaboration de la future PAC, et qui ouvre la voie des trilogues entre les trois institutions (Parlement européen, Conseil des ministres, Commission européenne).

Les 27 ministres de l’Agriculture et les parlementaires ont su conserver le caractère commun de la PAC en particulier à travers un Eco-régime obligatoire, et l’application d’une conditionnalité des aides uniforme dans les Etats membres. C’est la culture du compromis, chère à nos organisations, qui a animé les ministres, comme la grande majorité des parlementaires, pour parvenir à ces accords en faveur d’une croissance durable. Saluons le rôle déterminant de la France qui a su rassembler et convaincre sur un horizon commun pour la PAC.

Le résultat est une prise en compte de la dimension économique et productive de l’activité agricole, aux côtés d’une réelle ambition pour l’environnement et la lutte contre le changement climatique.

C’est la vision que nous portons : celle d’une agriculture engagée dans la double performance économique et environnementale, où les acteurs économiques dégagent des revenus suffisants pour vivre de leur métier et assurer le renouvellement des générations.

Il reste encore deux jours de discussions et de votes à mener au Parlement européen. L’enjeu pour les négociations à venir, sera d’apporter les améliorations au cadre réglementaire, afin de préserver une véritable ambition pour l’agriculture européenne, par rapport au projet initial de la Commission européenne (2018). Une ambition qui s’éloigne des flexibilités maximales recherchées par certains Etats membres, au profit de leurs seuls intérêts.

La PAC, première politique européenne, est ainsi confortée dans son rôle de ciment de l’Europe !

Documents associés

20202110 CP PAC

Vous aimeriez lire aussi

Fêtes de fin d’année : l’appel au « patriotisme gastronomique » !
Face à une période de fête qui s’annonce particulière, la FNSEA et Jeunes Agriculteurs (JA)...
Le Fil Agricole n°22
N°22 – Semaine du 16 novembre 2020 ACTUALITÉS AGRICOLES FÊTES DE FIN D’ANNÉE : L’APPEL...
Le Fil Agricole n°21
N°21 – Semaine du 9 novembre 2020 ACTUALITÉS AGRICOLES PLFSS 2021 : LE SÉNAT INTRODUIT...