En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Rapport de Serge Papin sur la loi EGAlim : il y a urgence à renforcer la loi !

25 mars 2021

Le rapport de Serge Papin a été remis aux ministres Julien Denormandie et Agnès Pannier-Runacher et vient conclure plusieurs mois de travail menés par l’ancien PDG de Système U. Il a, à cette occasion, rencontré l’ensemble des acteurs des filières agro-alimentaires. JA et FNSEA saluent ce rapport, qui a su mettre en lumière les limites que nous pointons depuis toujours dans le dispositif initial et qui propose des solutions pour assurer une rémunération plus juste de la profession. Il y a maintenant urgence à concrétiser ce renforcement de la loi EGAlim tant attendu par les producteurs !

Nous voulons rappeler l’importance de la réussite finale de ces propositions. Il n’y aura pas de souveraineté alimentaire en France sans une juste rémunération des agriculteurs, qui doivent vivre décemment de leur métier. Cette rémunération plus juste doit permettre d’encourager les jeunes à faire le choix de l’agriculture.

Pour y parvenir, les leviers devant être renforcés ont été clairement identifiés par Serge Papin. Des leviers que nous ne cessons de rappeler à l’ensemble des acteurs : la pluri-annualité, la transparence, l’encadrement des promotions, l’identification de l’Origine France ou encore les pouvoirs du médiateur… Nous accueillons également avec intérêt la mesure relative au renforcement de la contractualisation.

Attention cependant : pour réellement avoir un impact sur le revenu des agriculteurs, il est indispensable de rendre plus contraignantes l’élaboration et la prise en compte des indicateurs de coût de production dans les contrats.

JA et FNSEA veulent enfin rappeler la nécessité d’aller vite ! La profession a trop longtemps attendu que la valeur revienne dans les cours de ferme et cela met en péril un trop grand nombre d’exploitations. La loi EGAlim doit être renforcée au niveau législatif, et les mesures proposées par le rapport de Serge Papin vont dans le bon sens.

Les dernières négociations commerciales ont clairement montré le mécontentement de la profession de nos deux réseaux qui n’ont eu de cesse de le répéter dans les mobilisations sur le terrain, encore aujourd’hui et dans les jours qui viennent. Et ce ne sont pas les faibles hausses de prix accordées par la grande distribution qui sont de nature à nous rassurer.

JA et FNSEA seront très attentifs aux propositions du Parlement, où le débat doit dès maintenant s’engager !

Vous aimeriez lire aussi

Convention collective nationale de la production agricole et des CUMA : un site du réseau FNSEA pour accompagner les employeurs
Le 15 septembre dernier, les partenaires sociaux agricoles ont signé la mise en place d’une...
Une Charte pour développer et mieux encadrer les projets photovoltaiques au sol sur terres agricoles
Chambres d’agriculture France, la FNSEA et EDF Renouvelables signent une Charte pour développer et mieux...
Le Fil Agricole n°29
N°2 29 – Semaine du 18 janvier 2021 INITIATIVES AGRICOLES PHOTOVOLTAÏQUE : UNE CHARTE POUR...