En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Révision de la directive IED : Le combat continue, en France et en Europe

1 décembre 2023

Dans la nuit du 28 au 29 novembre, le Conseil et le Parlement européens ont trouvé un compromis sur la révision de la directive sur les émissions industrielles dite « IED ».

Nous saluons l’accord trouvé sur l’exclusion des bovins du champ d’application de cette directive, conformément au mandat de négociation du Parlement européen, qui reconnait l’absurdité d’une inclusion de nos élevages de bovins dans un dispositif industriel. Cette décision montre que le choix de défendre la réalité de l’élevage français est possible !

Aussi, nous dénonçons vivement les nouveaux seuils retenus pour les porcs et les volailles, ainsi que l’introduction de règles de cumul, qui nient cette réalité. Nombre d’exploitations porcines et avicoles devraient demain appliquer des règles coûteuses et inadaptées. La conséquence sera un rapide recul de ces élevages familiaux, diversifiés et durables, et, parallèlement, une forte augmentation des importations de viande ne respectant pas nos normes et ne répondant pas aux attentes sociétales. C’est inacceptable !

Comment le Gouvernement français peut-il annoncer un plan de sauvegarde de l’élevage et acter un tel cadre réglementaire ? Comment la France a-t-elle pu, tout au long des négociations, ignorer les enjeux pour les éleveurs français et ne pas se battre pour défendre le statu quo sur le champ d’application et contre les règles de cumul ?

Nous attendons ainsi de notre Gouvernement un sursaut lors des prochaines étapes d’examen de ce projet de directive, afin d’obtenir également le statu quo pour les élevages français de porcs et de volailles. Notre élevage français et notre souveraineté alimentaire en dépendent.

Contact presse :

FNSEA : Renan Morgat – renan.morgat@reseaufnsea.fr – 06.21.16.80.84
FNPL : Jean-Manuel Vignau – communication@fnpl.fr – 07.68.03.86.37
JA : Rémi Rossi – rrossi@jeunes-agriculteurs.fr – 07.86.22.90.67
FNP: F. Valy – fnp@reseaufnsea.fr – 06.88.08.83.74
FNB : Thierry Rapin – thierry.rapin@fnb.asso.fr – 06.72.91.60.02
CFA : N.Feugeas –nfeugeas@aviculteurs-france.fr – 06 82 00 36 51

Retrouvez ce communiqué de presse en PDF en cliquant sur le lien suivant : CPIED.pdf

Documents associés

Télécharger le fichier

Vous aimeriez lire aussi

Retrouvez la FNSEA au Salon de l’agriculture 2024
SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2024 Retrouvez la FNSEA Hall 4 – sur le stand 68...
#OnMarcheSurLaTete | Synthèse des revendications FNSEA – JA, 24 janvier 2024
La synthèse des des revendications FNSEA / Jeunes Agriculteurs pour répondre aux attentes des agriculteurs.
Assises de la Prédation : Des échanges constructifs pour des propositions solides
Le plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage tire à sa...