En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Microsoft Clarity

Les cookies de Microsoft Clarity permettent de connaitre la frequentation du site et le parcour utilisateur.

Menu

Souveraineté alimentaire : il faut passer du discours aux actes !

3 février 2023

La FNSEA appelle à la mobilisation sur l’ensemble du territoire pour la défense de toutes les agricultures et de leurs moyens de production, indispensables à la sauvegarde de notre souveraineté alimentaire !

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France.
Alors que la souveraineté alimentaire est régulièrement affichée comme priorité gouvernementale, il est urgent de passer du discours aux actes.

Depuis plusieurs années déjà, l’agriculture est en première ligne face à une succession de crises (climatique, sanitaire, géopolitique et énergétique) qui affectent son potentiel productif et menace la poursuite de certaines de ses activités.

Les agriculteurs se retrouvent aujourd’hui en butte à des contraintes réglementaires de tous ordres qui freinent les projets innovants dans les territoires (irrigation, bâtiments d’élevages…). Ils sont aujourd’hui confrontés à des impasses de solutions face à des menaces sanitaires sur les cultures ou face à la prédation. Sans compter les tentatives des distributeurs de brader nos produits et le recours massif à l’importation de produits moins disant, issus, ou non, d’accords de libres échanges inéquitables et pénalisants. Il s’ensuit une décapitalisation et une délocalisation de nos productions.

Toutes les productions agricoles sont impactées. Toutes les régions sont concernées. Le moral des agriculteurs est affecté. Depuis le début de l’année, nos fédérations se mobilisent sur l’ensemble du territoire pour alerter sur les impasses dans lesquelles se retrouvent de nombreuses filières.

Le coup de grâce est porté par la décision de la Cour de Justice Européenne de revenir sur la dérogation d’utilisation de produits de protection de la betterave sucrière, sans recours à une possible dérogation en raison de la loi « Pompili » de 2016, contrairement à d’autres pays européens.

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser sur la durée. Rendez-vous dès le 8 février à Paris !

Nous demandons des réponses concrètes aux pouvoirs publics et invitons tous les Français à nous exprimer leur confiance et leur soutien, car oui, la Ferme France est belle, diverse et ancrée dans les territoires, elle doit être sauvée !
#sauvetonpaysan

Sauvegardons notre agriculture ! Produisons en France ! Préservons notre souveraineté alimentaire ! N’importons pas l’alimentation que nous ne voulons pas !

Vous aimeriez lire aussi

Replay : « Le mal-être en agriculture : parlons-en ! »
Retour sur la journée du 18 juin 2024 - "Mal-être en agriculture, la force du...
Législatives 2024 | CAP SUR LE BON SENS ! – Les 27 propositions de la FNSEA
La FNSEA appelle dès à présent tous les partis politiques à mettre dans la feuille...
L’interview – Arnaud Rousseau pour l’AFP
L'agriculture française, dépendante des échanges et de travailleurs saisonniers étrangers, "a besoin de rester dans...