En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

L’emploi salarié en augmentation dans la branche agricole

27 juin 2019

Les données de l’INSEE (1er trimestre 2019), ainsi que celles de 2017 sur l’emploi salarié de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) montrent une augmentation de la création d’emplois salariés dans la branche agricole*.

Selon les données des comptes de la nation de l’INSEE (1er trimestre 2019), l’agriculture (dont forêt et pêche) compte plus de 357 000 emplois salariés, soit 1,4% du total. Lorsqu’on s’intéresse à la dynamique post crise de 2008, on remarque que la branche agricole est une de celle qui connaît la plus forte dynamique de création d’emplois salariés. Depuis 2009, le nombre d’emplois salariés en agriculture a progressé de 7,7%, c’est deux fois plus important que la dynamique générale (+3,6%). Seule la branche des services marchands connaît une plus forte progression (+9,9%).

Une dynamique confirmée
Les chiffres de la CC MSA montrent pour leur part que la création d’emplois salariés était déjà en croissance en 2017 avec un nombre de CDI en hausse de 1% (191 023), 1 748 de plus qu’en 2016. A cela s’ajoute un sursaut en 2017 du nombre d’Equivalent Temps Plein (ETP) en production agricole qui dépasse les 266 000 (+2% par rapport à 2016) avec 61 départements sur 96 en positifs qui tirent vers le haut le volume d’ETP.

 

En cohérence avec la tendance au regroupement, le nombre total d’établissements employeurs (130 721) est en légère diminution, de -0,3% par rapport à 2016. Les chefs d’exploitations ont tendance à déléguer davantage la gestion de leurs activités à des salariés. Des formations complémentaires, des profils ciblés sur le numérique, une technicité plus élevée face aux pratiques qui évoluent, sont dès lors recherchées et favorisent l’augmentation de la masse salariale (+3,4%). Le nombre de cadres est ainsi en forte croissance, +13% par rapport à 2016 avec 15 820 cadres.

Pour Jérôme Volle, vice-président de la FNSEA, cette dynamique « prouve que le secteur agricole est en pleine évolution avec un fort besoin de recrutement. Les chiffres le montrent. Les entreprises agricoles ont besoin de compétences et de valeurs ajoutées et d’organiser leur temps de travail. On assiste à une mutation de l’agriculture avec des exploitants présents et un besoin de salariat à tous les niveaux (ingénieurs, techniciens, applicateurs…). C’est pourquoi il faut promouvoir le secteur agricole dès la formation, car l’agriculture est un secteur d’avenir. »

*Hors bois, paysage, cheval, etc.

Crédit photo : Cécile Muzard

Vous aimeriez lire aussi

L’agriculture, source d’emplois dans les territoires
L’agriculture est le premier employeur dans 26% des communes françaises. Les trois quart des communes...
Des intentions de recrutement records en agriculture pour 2019
Selon le baromètre FNSEA, l’amélioration de la situation économique en cours se poursuit au 1er...
Salon international de l’agriculture 2019
Du 23 février au 3 mars 2019, la FNSEA sera présente au Salon international de...