En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Rapport du GIEC sur le changement climatique : « l’agriculture française plébiscitée »

14 août 2019

Le jeudi 8 août 2019, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) a remis un rapport spécial portant sur le réchauffement climatique et les sols. Ce rapport traite d’un grand nombre de sujets : la désertification, la dégradation des sols, la sécurité alimentaire mais également les solutions possibles pour s’adapter et atténuer les effets du changement climatique.

Les experts préconisent une transformation dans la gestion des terres et dans le système agro-alimentaire afin de maintenir les températures mondiales à un niveau acceptable. Valérie Masson-Delmotte, co-rapporteuse, a ainsi souligné que des solutions se trouvaient dans les mains des agriculteurs mais aussi de tous les consommateurs. 

Les experts appellent de ce fait à réduire le gaspillage alimentaire, et surtout à  rééquilibrer les régimes alimentaire, ils doivent comporter des aliments de qualité d’origine animale et végétales produits dans des produit système résilient durable et respectueux  Une dernière proposition  qui confortent les agriculteurs français dans les efforts déjà accomplis.

Un texte accueilli positivement par Olivier Dauger, élu FNSEA en charge des questions climatiques et énergétiques. Il estime en effet que le rapport, s’il critique largement le système alimentaire mondial, ne vise par l’agriculture française : « Ce rapport démontre surtout une chose que nous ne cessons de répéter à la FNSEA ; l’agriculture française, même si elle doit encore évoluer, est un type d’agriculture qui répond à de nombreuses préconisations du Giec.  Il appelle à faire évoluer le système alimentaire pour se tourner vers des aliments produits dans des systèmes plus respectueux.  Concernant la viande, que les experts du Giec n’appellent pas à ne plus consommer, ils conseillent ainsi de se tourner vers des élevages herbagers à taille humaine, comme on trouve généralement en France, mais à l’opposé de ce que l’on veut nous imposer avec les accords internationaux. »

Le rapport du Giec confortent donc les agriculteurs français dans les efforts déjà accomplis. Les agriculteurs sont déjà largement engagés dans la lutte contre le changement climatique avec l’adaptation constante de leurs pratiques, pour concilier performance économique et écologique, des systèmes d’élevage respectueux, l’utilisation de la rotation des cultures, le développement des bioénergies en enfin le développement de l’agriculture de conservation des sols pour stocker du carbone. L’agriculture, même si elle participe au réchauffement climatique liée à l’activité humaine, est aussi une formidable source de solutions.

Vous aimeriez lire aussi

Web conférence le 18 novembre sur le site Pleinchamp
Afin d’accélérer le déploiement des solutions pour toucher le plus d’agriculteurs possibles, le Contrat de...
Une consultation lancée sur la distance champs traités/habitations
5 à 10 m, c’est la distance minimale pour lancer la consultation proposée par le...
Intempéries : la FDSEA de la Drôme au chevet de ses agriculteurs
Les très violents orages accompagnés de grêles qui se sont abattus sur la région Auvergne...