En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des contenus ciblés adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite.
Conservation et accès aux informations

La conservation d’informations ou l’accès à des informations déjà conservées sur votre appareil, par exemple, des identifiants de l’appareil, des cookies et des technologies similaires.

Google analytics

Les cookies de google analytics permettent de connaitre la fréquentation du site.

Menu

Baromètre de conjoncture agricole IFOP / FNSEA – Automne 2021 : un panorama riche d’enseignements pour les candidats à la présidentielle

7 janvier 2022

La FNSEA publie ce jour son baromètre d’opinion biannuel réalisé avec le concours de l’IFOP auprès des agriculteurs. Celui-ci rend compte de l’opinion des agriculteurs sur leur perception de la situation économique de leur exploitation et de celle du pays ainsi que du jugement qu’ils portent sur l’action gouvernementale.

Réalisés du 2 au 27 novembre 2021, les résultats de l’étude révèlent, à l’instar des autres secteurs économiques, que le secteur agricole est revenu à son niveau d’avant crise, avec 29% des exploitants (+ 7 points en un an) qui estiment que la situation économique actuelle de leur exploitation est bonne, soit une proportion identique à celle mesurée en mars 2020 avant le début de la crise.

Sans réelle surprise compte tenu des lourds aléas climatiques et de la hausse des matières premières qui ont pesé sur l’agriculture en 2021, près de 40% des agriculteurs interrogés témoignent de difficultés importantes dans leur activité.

Ces difficultés, principalement liées à des charges d’exploitation trop lourdes (+ 16 points en 1 an) ont logiquement des répercussions sur l’optimisme qu’ils expriment quant à l’avenir de leur propre activité. Ils demeurent toutefois 6 sur 10 à estimer que la situation financière de leur exploitation restera stable au cours des trois prochains mois.

Dans un contexte pré-électoral et au démarrage de la présidence française de l’UE, c’est avec prudence que les agriculteurs regardent la classe politique. Alors que la campagne présidentielle débute, l’indice de confiance des personnalités politiques reste faible. 42% des agriculteurs ne se retrouvent pas dans l’offre politique du moment.

La FNSEA appelle les candidats à prendre la mesure de ces résultats et à porter dans leur programme une véritable ambition pour le secteur agricole.

Christiane Lambert dévoilera les propositions du syndicat agricole majoritaire à l’occasion de la conférence de presse des vœux 2022 le mardi 11 janvier à 9h. Ces propositions destinées aux candidats engagés dans la campagne présidentielle doivent permettre le retour de la confiance, indispensable pour répondre aux enjeux de souveraineté alimentaire et de lutte contre le dérèglement climatique.

A savoir :

La FNSEA se dote d’un nouvel instrument de mesure et de diagnostic appelé :

Observatoire Emploi Formation.

Cette nouvelle source de données au service de l’agriculture permettra d’étayer l’expertise et les positionnements du syndicat afin de participer notamment à la réflexion sur la compétitivité et le coût du travail, prévenir des risques qui menacent certains métiers en difficulté, faire émerger des actions pour l’amélioration des conditions de travail ou encore contribuer au renforcement de l’attractivité des métiers agricoles. Vous pourrez retrouver ces données dans la nouvelle rubrique :

Observatoire de l’emploi du site fnsea.fr

Cet espace sera alimenté régulièrement par de nouvelles études, des chiffres clés thématiques ainsi que des fiches synthétiques régionales.

Contact presse :
Sabri Derradji – 06 21 16 80 84 – sabri.derradji@reseaufnsea.fr

Vous aimeriez lire aussi

30 propositions pour un projet présidentiel ambitieux !
Replacer les femmes et les hommes au coeur du projet agricole À la veille de...
Le Fil Agricole n°64
N°64 – Semaine du 17 janvier 2022 ACTUALITÉS AGRICOLES LE SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2022...
Manifeste pour les ruralités vivantes
Selon la dernière enquête menée par Familles Rurales et l’IFOP de janvier 2021, 94 %...